Partagez | .
 

 Un rêve et une nouvelle vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/10/2013
Age : 72
Localisation : Hum.




je cherche pas les noises
MessageSujet: Un rêve et une nouvelle vie.   Lun 7 Oct - 19:32

ZACK I. ARAN


Gareki, Karneval
Nom ; Aran
Prénom ; Zack Ilario
Sexe ; Masculin
Age actuel ; 21 ans
Date de naissance ; 12/12/1991
Date de mort ; 07/10/13
Groupe ; Anormaux
Pouvoir ; Contrôle de sa voix
Grade/métier ; Vient seulement d'arriver.

Mon beau miroir




J'avance, lentement, je vais être en retard. Il ne va pas être content. Non. Il ne le sera pas. Il ne l'est jamais lorsque c'est moi. Je m'arrête devant un miroir et me regarde. Mes yeux, mes cheveux. Tout ça, ce n'est pas normal. Je ne suis pas normal. Je le sens. Il va m'arriver quelque chose. Aujourd'hui. Oui, aujourd'hui.


Je me regarde, encore une fois. Mes yeux, ils sont miels. Un marron qui penche vers le doré. Cependant, je sais que la lueur qui les animait autrefois, n'est plus. Elle a quitté mon regard.Ils pétillaient, ils étaient vivants.
Mes cheveux. Il y a quelque temps, ils auraient été noirs. Noirs comme la nuit, noirs comme le plumage du corbeau. Mais, maintenant, ils sont bleus.* Du même bleus que mes yeux. Pourquoi ? Je n'en ai aucune idée. Ils sont bleus. C'est tout. J'ai décidé de les teindre, et ils sont bien ainsi. La coupe, je ne sais pas non plus pourquoi celle là, je l'aime bien, c'est tout. C'est un gros désordre. Pourtant, tout est bien entretenu. Tout est bien coiffé.

Encore quelques pas en avant, j'ai déjà cinq minutes de retard, pourtant, quelque chose me dit de m'arrêter maintenant, de ne pas continuer. Ce même quelque chose qui me dit qu'aujourd'hui, tout sera différent. Je vois un deuxième miroir et m'arrête encore une fois devant.

Je suis grand. Pas très grand, mais, à la bonne taille. Je me rappelle, Maman disait que la bonne taille et quand on touche le sol. Elle était amusante. Elle aimait amuser la galerie. Je m'éloigne de mon objectif.
Je suis mince et musclé, bien sûr, pas trop, ça peut vite, très vite, devenir laid. Je souris. Tous ces efforts en vain.

J'avance une nouvelle fois. Ce jeu du «  Je me décris à chaque miroir » commence à m'amuser. J'apparais encore devant un miroir et je sais que c'est la dernière fois que j'en vois un.

Je me fixe et regarde mes habits. Comment suis-je ? En réalité, je ne sais pas. J'ai toujours pris l'habitude de m'habiller bien. Les habits assortis entre eux. C'est devenu un réflexe, je n'y fais plus attention. Pour moi c'est devenu évident. De toutes manières, qu'est-ce que cela peut-il faire ? Je n'ai pas besoin de plaire, personne ne m'intéresse.

Un. Deux. Et trois. Trois pas entre le dernier miroir et la salle de bain. Je me déshabille et rentre dans la douche.

* Ils sont bleus que dans le monde vivant.


Dans ma cervelle



Je sens l'eau brûlante couler le long de mon corps et, je sens toutes les pensées, toutes les questions sans réponses affluées dans mon esprit. Je vois toutes ces images défilées. Encore et toujours la même chose. Je vois les moments importants de ma vie défiler. Je vois mes erreurs revenir, en boucle. Pourtant, je sais qu'il y en a une. Une qui sera la plus grosse de ma vie. Mais je ne vois pas laquelle.

Qui suis-je au fond ? Suis-je un simple adulte dont le sens de la vie est de tourner en rond ? Encore une fois, je sens que non. Quelque chose va changer ma vie, à tout jamais. Car, oui, je suis quelqu'un qui est en manque d'action, en manque de vie, d'aventures. Pourtant, un livre. Juste un livre, peut me rendre le sourire qui m'a quitté. Je sais que je vis le livre. Je vis l'histoire.


Sombre ? Oui. Je ne parle pas pour ne rien dire. Autrefois, si. Je parlais souvent, trop souvent. Mais j'ai vite réalisé que ça ne servait à rien. Car personne ne m'écoutait. Donc, oui. Je suis devenu sombre. Silencieux.


Je suis calme et réfléchi. La devise de certain est d'agir avant de réfléchir. La mienne est de réfléchir, avant d'agir. Réfléchir. Réfléchir. Je sais, trop réfléchir peut causer notre perte. Mais je ne peux m'en empêcher. C'est moi. C'est ma nature. J'ai besoin de faire tous ces calculs, toutes ces conclusions, de me poser toutes ces questions. J'ai besoin de ces seules choses qui animent ma vie.


Rancunier ? Aussi. Et encore une fois. Je suis comme ça. Je pardonne. Mais je n'oublie pas. Je n'oublie jamais. Ce qui est fait est fait, ça reste à jamais graver dans ma mémoire. Par contre, ne faites jamais deux erreurs. Une fois, j'accepte. Mais pas deux.

Secret ? Vous pouvez y aller. Les secrets, je ne dirais jamais rien. Je ne dis jamais rien. Je suis quelqu'un de confiance. Je fais une promesse, je la tiendrais. Et si je ne peux pas la tenir, c'est simple, je ne vous la fait pas.

Je ne le vous montrerais jamais, mais, je suis très facilement gêné. Un compliment peut me faire rougir, même si mon visage reste impassible. C'est une réaction assez étrange, chez moi. Et je pourrais m'en aller pour pas que l'on ne me voit.

Oui. Je suis comme ça.

J'ouvre les yeux et regarde le réveil. J'ai déjà une quarante minutes de retard. Déjà ? J'avance ma main et coupe l'eau avant de sortir.


Malife.com

Je marche. Je marche dans la rue. Je sens le vent qui fouette mon visage avec violence. D'où vient-il ? Pourquoi est-il comme ça ? Je m'arrête, regarde autour de moi. Il n'y a personne. Seulement le vent, les arbres et moi. Je lève la tête vers le ciel et vois ce nuage. Ce nuage noir qui annonce une tempête. Pourtant, je me remet à marche, normalement, comme si de rien n'était. Qu'est ce qui peut bien m'arriver ? Je suis déjà mort de l'intérieur. Je continue donc à avancer. Je dois aller à la librairie.


•••


J'y suis. Je le vois, il attend devant le comptoir. J'ai peur de lui. Je sais qu'il ne m'a jamais aimé mais qu'il a continué à m'élever, jusqu'à ce que je m'en aille, que je vole de mes propres ailes.

Qui est-il ? Mon beau-père. Je me rappelle de Maman. C'était une femme d'une gentillesse sans limites et, qui plus est, belle. Tous les hommes la «  convoitaient », oui, comme un objet. Ils se disputaient pour savoir qui allait la séduire en premier. J'étais encore trop jeune pour comprendre tout ça. Et mon père était mort peu après ma naissance, peut-être un ou deux mois. Maman me disait que je lui ressemblais en tout point. Que j'étais, psychologiquement, comme lui.

Puis, lui, mon beau-père, arriva. C'était un bel homme, qui avait plein de qualités. Mais qui détestait les enfants. Maman se laissa vite séduire. Et ils se mirent ensemble. C'est là que commença mon enfer. C'est là que je devins qui je suis maintenant.


•••


Je le regarde, il a entendu la sonnette qui a retentit lorsque j'ai ouvert la porte. Il me salue sans me sourire, comme toujours. Il marmonne quelque chose dans sa barbe, sûrement une insulte, comme toujours. Il déteste mon regard. Mon regard vide. Il me déteste moi.

Il me tend une trilogie en me disant que ceux qui l'ont lue, sont morts. Je ne le crois pas. Je ne l'ai jamais cru, lui et ses belles paroles. Il me sourit. Ce sourire hypocrite qui ne présage jamais rien de bon. Je ne le lui rends pas et je prends les trois livres avec un simple « Merci ». Il n'en vaut même pas la peine.

Je retourne le premier tome pour lire le résumé. Il n'y en a pas. Je les glisse dans mon sac et repart chez moi.


•••


Je cours. Je cours encore et toujours. Les gens m'insultent et me frappent. Qu'est-ce que j'ai fait de mal ? Je me rappelle, j'ai toujours été un élève modèle. De bonnes notes, totalement silencieux en cours, toujours élu délégué. Mais … Qu'ai-je fais ? Je m'arrête pour demander à une jeune fille. Elle a les cheveux noirs, attachés en chignon, des yeux en amandes et de couleur verte. Elle ne me juge pas. Non. Elle me regarde, me sourit. Et elle m'explique.

J'ai … Je suis différent. Quelque chose va m'arriver. Mais qui est-elle ? Je ne la connais pas. Je ne l'ai jamais vu. Est-ce mon subconscient qui vient mélanger mon passé et mes pressentiments.

Ils me rattrapent. Tous ces enfants me rattrapent. Mais ils sont différents. Ils sont ensanglantés. Ils ont des armes. De vraies. Et ils me regardent comme s'ils allaient me tuer. Je me retourne vers la fille. Elle a disparu.

Et un poignard se plante dans mon cœur.



Je me réveille, en sueur. Il est dix heures. Nous sommes dimanche. Je crois … Je crois que c'est bientôt. Je le sens, de plus en plus fort. Et ce rêve. Je vois le livre sur ma table de chevet et je baisse les yeux, se trouvent par terre les deux autres tomes. J'attrape le premier et commence à lire.

Au bout de quelques heures, je finis le premier tome et fixe le réveil. 14h. Je me lève et me dirige vers la douche. Après une douche, je prépare mon repas et mange tout en méditant sur le premier tome. Une fille qui meurt dans une école et qui se trouve devant une borne avec deux groupes. Etrange. Mais intéressant.


Je vais chercher le deuxième tome et me plonge dans la lecture. Tout est de plus en plus étrange. Un autre monde. C'est quelque chose que je ne vivrais jamais. Mais la façon dont le récit est écrit me fait ressentir l'histoire. Je sais que j'ai mis plus de temps à le lire. Il est déjà 21h.


Je prends mon repas du soir et vais me coucher.

•••


Je me réveille. Il est neuf heures, je crois. Pourtant, je ne bouge pas du lit. Je reste là, à méditer sur ma vie. Avant que mon beau-père n'arrive, j'étais un garçon joyeux, un garçon normal, en soit. Puis, lors de sa venue, je suis devenu ainsi. J'ai du me glisser dans la peau de cette personne et y rester, j'étais devenu quelqu'un qui ne parlait plus et qui étais un peu asocial. Mais, lorsque ma mère est mort, je n'ai pas eu le choix. Elle voulait que ce soit Lui qui m'élève. Et il a exaucé sa volonté. Oui. Il m'a élevé. Et tout à changer. Dispute sur dispute. Dès lors où j'ai pu m'en aller, je l'ai fait sans hésiter.


•••


Je prends le troisième tome et le lis aussi vite que le premier. Il est midi lorsque je l'ai fini. Je souris. Histoire qui finit mal. J'essaye de me relever. Et renonce en voyant que je n'en ai pas le courage. Je me rendors lentement. Et je rève encore.


Ils sont encore là. Ils me poursuivent. Encore avec c'est arme. Je cours, une fois encore. Et je la vois, cette fille. Cette fille aux cheveux attachés en chignon, aux yeux en amandes, verts. Et elle me sourit en me disant que c'est l'heure. Quelle heure ?

Tout autour de moi disparaît. Je suis dans un nouvel endroit, attaché à un poteau. Et elle est là. La fille. Avec un couteau. Elle le plante dans mon cœur. Et je meurs, j'ai mal.


•••

Journal du 08/10 : Décès.

Un jeune homme est mort le 07 octobre d'une crise cardiaque, au matin. Il semblerait qu'il se prénomme Zack Ilario Aran.


•••


Je tombe. Je sens que je tombe. Ma chute s'arrête. Où suis-je ? Je vois cette borne. Une borne ? Dans une pièce aussi petite ? Une pièce comme dans le livre. Je souris à cette idée. Je m'approche de cette fameuse borne.

« Hybrides »
« Anormaux »


Je ne souris plus. J'appuie sur « anormaux » par pur hasard. Et la borne disparaît, laissant place à un long escalier.


Anadran.



Je suis comme ça ; a prendre ou à laisser.  




Il y a quelque chose. Quelque chose est en moi depuis que j'ai descendu la dernière marche de l'escalier. Qu'est-ce ? Je … J'ai peur. Je ne sais pas ce que s'est. Je ne contrôle rien. Je ne connais rien. Un monde. Un monde différent. Des voitures sans roues. Je ne suis pas dans mon monde. Mais, où suis-je donc ?


Plusieurs fois en essayant de parler à des gens, j'ai senti cette chose se libérer et venir affecter ma voix. Elle est devenue stridente. Aigue, très aigue et surtout, très forte.
D'autre fois, elle devenait grave et glissait de ma bouche dans un murmure.

Depuis mon arrivée, je ne contrôle plus ma voix. Ce n'est plus la mienne. J'ai comme l'impression que j'en ai des nouvelles. C'est quelque chose de très étrange. Quelque chose qui me fait peur.


Je viens d'arriver. Je ne peux pas encore savoir ce qui m'arrive, ce que je suis. Mais je sens que, bientôt, je saurais.


Et derrière l'écran

Prénom/pseudo ; Son ira très bien.
Âge ; Pfeuh.
T'aimes les patates ? En frites, oui.
Tu préfère le vert ou le bleu ? Ca dépend.
Le code trop méga secret ; Xerces aime les câlins !
Champ autre qui sert pas à grand chose ô/ ; Effectivement, il sert à rien.
Des remarques sur le forum ? Non, pas grand chose.
C'est votre dernier mot ? C'est mon dernier mot, Jean-Pierre.


Dernière édition par Zack I. Aran le Mar 8 Oct - 17:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar





MessageSujet: Re: Un rêve et une nouvelle vie.   Mar 8 Oct - 0:13

Hello 8D
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 433
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 24




MessageSujet: Re: Un rêve et une nouvelle vie.   Mar 8 Oct - 16:58

Heyoh, bienvenue petit Son !!
Je suis content que tu sois là ♥ Bon, comme je te l'ai dis, il reste les détails à corriger (histoire + physique actuel) et te mettre un avatar, sinon tout est ok!
Bon courage, si tu as des questions n'hésites pas!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anadran.forumgratuit.org

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/10/2013
Age : 72
Localisation : Hum.




je cherche pas les noises
MessageSujet: Re: Un rêve et une nouvelle vie.   Mar 8 Oct - 17:09

Coucou. ♥

J'ai rajouté une minuscule partie dans l'histoire. Et pour le physique, je t'ai dit que je mettais donc une astérisque en disant que c'était dans le monde des " Vivants ". Et si tu suis la logique, ça veut dire que les cheveux de Zack redeviennent noirs. .w.

Et pour le pouvoir, je vais le mettre bientôt, genre, quand j'ai fini ce message mais ... Vu que Zack vient d'arriver, et bien, j'ai pas grand chose à dire. ^^'

Vala. ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 433
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 24




MessageSujet: Re: Un rêve et une nouvelle vie.   Mar 8 Oct - 18:48

yo !
Bon et bien, tout me semble parfait :) Te voici donc validé! Tu peux dès maintenant...
www — Recenser ton avatar
www — Créer une relationship
www —  Demander un logement
www —  Cherche un poto pour rp
www —  Participer à l'intrigue !
Bienvenue chez les bleus ! bon jeu parmi nous ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anadran.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Un rêve et une nouvelle vie.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un rêve et une nouvelle vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Coopération Canada/Armée et Haiti ; une idée nouvelle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANADRAN :: 
Gestion des personnages
 :: Identification :: Fiches validées
-



les autres partenaires