Partagez | .
 

 Orianne Leblanc ..: Terminé :..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 27




moi j'suis un rebelle m'dame !
MessageSujet: Orianne Leblanc ..: Terminé :..    Dim 13 Oct - 15:16

Orianne


dessin original, artiste Tervola ou dessin original artiste nanFe

Nom ; LeBlanc
Prénom ; Orianne (Ori pour les intimes ! )
Sexe ; Féminin
Âge actuel ; 25 ans (dans un mois quoi !)
Date de naissance ;  9 novembre 1988
Date de mort ; 5 février 2013
Groupe ;  Anti-gouvernement 
Pouvoir ;  Orianne est capable d’immobiliser un individu par son regard.
Grade/métier ; Est-il possible d’être journaliste ? J’aimerais bien faire chier le gouvernement :3

Mon beau miroir



Si l’apparence est un aspect souvent chouchouté par la gente féminine, ce n’est pas du tout le cas d’Orianne. Sortir les cheveux mal coiffés -voir pas du tout- ? Aucun problème. Elle se fiche de ce qu’on pourrait penser d’elle. Mais, elle a quand même un avantage : elle n’a pas de difficultés à choisir des couleurs unies pour aller se balader. Et pour cause : sa garde robe est entièrement noire ! Ca évite de se prendre la tête pour des choses inutiles et il faut quand même avouer que le noir, ça cache pas mal de traces ! Surtout le sang... Pour rester du côté du vestimentaire, la jeune femme s’habille généralement d’un chemisier, d’une jupe -plutôt courte-, collant et rangers. Une chose est sûre : vous ne la verrez jamais en talons ! C’est quoi cette invention ridicule ?! En plus, c’est quasiment impossible de courir avec sans vous cassez la gueule ! Pour compléter le tout, elle porte une cravate, toujours la même. Pas pour le style, mais parce que c’est un souvenir de son meilleur ami, décédé.
 
Passons au physique en lui même. Orianne est plutôt jolie à regarder... Si vous arrivez à voir son visage en entier et non partiellement caché sous ses cheveux mal mit. En parlant de ses derniers, précédemment vous avez apprit qu’ils n’étaient pas tous les jours coiffés, maintenant, vous apprenez qu’ils sont noirs, lisses et coupés au dessus de ses épaules. Elle a essayé de les garder longs, une fois. Merci la galère pour les démêler ! Un calvaire. Du coup, coupés ainsi, c’est très bien ! Ses yeux maintenant : ils sont verts, clairs. Mais la plus part du temps masqués sous sa frange. Oh elle a apprit à voir à travers ses mèches. Mais à cause de son pouvoir, elle évite de croiser le regard des gens. Du coup, on a vite l’impression qu’elle n’est pas franche dans ce qu’elle pourrait vous raconter. Mais ce n’est pas le cas, le tout est de connaitre le petit détail de ses iris émeraudes -chose qu’elle se garde de crier sur tous les toits-. Ces derniers sont d’ailleurs maquillés rapidement d’un trait de crayon noir. Oui, même si la plus part des individus ne le verront pas, elle apprécie de voir ses yeux entourés de noir. Même s’il lui arrive parfois de ne pas en mettre, ou de garde celui du jour précédent, lui donnant un air encore plus négligé. Tant pis ! Niveau corpulence ? Orianne atteint doucement le mètre soixante, la hauteur ne fait pas tout ! Et puis, elle s’est habituée à ne pas être la plus grande dans une conversation. Parler à des asperges sans se torde le cou est même devenu son sport favoris ! Pour le reste, disons qu’elle a des formes là où il faut, mais pas trop. Il lui arrive de jouer de ses charmes pour avoir quelques infos de plus, mais elle n’aime pas vraiment cette méthode. Là plus part du temps, les gens ne font pas la différence entre un simple flirt et de véritables avances. A croire qu’ils n’y connaissent rien ! A noter également qu'elle est endurante. Elle s'entraine tous les jours à courir pendant une heure. Histoire de pouvoir se tirer en courant d'une mauvaise affaire.
 
Dernier détail, au niveau des poignets (que ce soit à l’intérieur comme sur le dessus) de la jeune femme se dessine un rond avec du tissus cicatriciel. La cause ? Sa mort. Non ce n’était pas un suicide ! Mais l’œuvre d’un malade mental qui s’est amusé à la vider de son sang au niveau des poignets. Elle ne fait plus très attention à ces marques mais elle se trouvera rapidement mal à l’aise si un inconnu les regarde avec trop d’insistance. Non pas, parce qu’elle redoute qu’on pense à un suicide (ou tentative) mais parce que ses souvenirs ont tendance à remonter de manière violente.
 

Dans ma cervelle


Le premier trait de caractère chez la jeune femme qu’on ne peut pas louper : sa curiosité. Elle mettra son nez dans n’importe quelle affaire si elle pense pouvoir apprendre un truc de juteux ! Quitte à ce que ça lui attire des ennuis. Tant pis ! Faut savoir vivre dans le danger ! Et puis, elle essaye de se convaincre que son pouvoir sera là pour la sauver d’un mauvais pied, alors même qu’elle a conscience qu’il ne fonctionne pas sur demande. Inconsciente ? Peut-être un peu. Pourtant, à cause de sa mort, Orianne a peur de mourir de nouveau. Non pas le fait d’ignorer ce qu’il y a après (parce qu’elle doute qu’il y ait encore une ville comme celle-ci après !) mais plutôt sa façon d’y passer. Elle redoute plus que tout de revivre le même cet épisode de sa vie. Egalement, à cause de ce dernier, la jeune femme redoute la vue du sang et particulièrement le sien. Elle essaye de se soigner parce qu’elle a conscience qu’être sujette à des crises de panique ne l’aidera jamais, surtout dans son métier. En parlant de ce dernier, on aurait pu croire qu’elle en aurait choisit un autre. Mais c’est un moyen pour elle de lutter contre ses peurs. Une sorte de thérapie qu’elle s’auto-prescrit. Est-ce que ça marche ? Dans un sens oui. Si elle flaire un gros poisson, elle en oubliera le reste.
 
La plus part du temps, la journaliste fait profile bas. Elle a apprit à jouer de sa petite taille pour se fondre dans la masse et à se taire quand cela est nécessaire. Mais n’allez pas croire qu’elle est du genre à fermer sa gueule tout le temps ! Ca non ! Si elle sait qu’une conversation ne lui apportera rien de plus et qu’elle s’était obligée à se taire jusqu’alors, vous pouvez être certain qu’ensuite, elle dira ce qu’elle pense. Que ça plaise ou non. Disons qu’elle attend d’abord de voir où pourrait mener une discussion avant de se montrer mal polie. Sait-on jamais, si toutefois l’interlocuteur a de bonnes infos ! Oui, elle manipule un peu ses interlocuteurs, mais c’est toujours dans le but de leur soutirer toujours plus d’infos !
 
Dans un autre registre, Orianne est quelqu’un sur lequel on peut compter. Le tout est de savoir obtenir sa confiance. Une fois cela fait, vous pouvez être sur qu’elle ne cherchera pas à vous mettre des bâtons dans les roues. Pareillement, elle a une vision assez veillotte de la parole. Si elle vous donne la sienne, elle s’y tiendra. Malheureusement, elle sait que la plus part des individus n’ont pas la même vision de la chose et usent de leur parole pour induire les autres en erreur. Du coup, elle a tendance à ne croire que les personnes en qui elle a confiance. C’est-à-dire : très peu.
Si vous faites partis de ce petit cercle de personne, vous aurez la chance de voir qu’Orianne est une blagueuse et qu’elle ne refuse jamais de s’amuser !
 
 

Malife.com



Orianne naquit dans un petit village de Bretagne, dans une famille d’ouvrier. Du coup, elle avait de quoi vivre mais elle ne roulait pas sur l’or. Mais ce n’était pas si cela l’emportait. Le temps que sa famille et elle vivait heureux, c’était le principal. Et puis, elle apprit assez tôt à avoir une vision assez négative sur le fait de posséder trop de chose. Elle ne voyait tout simplement pas l’utilité d’avoir plus de choses qu’il ne fallait, ou d’avoir les plus beaux habits. Si à l’école certaines de ses camarades étaient toutes jolies, Orianne faisait exprès d’aller sauter dans des flaques d’eau et de boue. C’était d’autant plus drôle lorsque ces filles étaient proches d’elle et qu’elles se retrouvaient salit également. Mais ce comportement lui valut de n’avoir aucun ami pendant un bon moment. Mais elle savait bien s’en passer. En effet, elle passait le plus clair de son temps avec un livre à la main, quand elle ne faisait pas de conneries. Alors pourquoi s’encombrer d’amis ? La fillette grandit et commença à changer d’avis lorsqu’un nouveau arriva en ville : Erik. A cause de -ou grâce à- leur passion pour les livres, ils finirent par se prendre d’amitié. La cravate qui ne quitte plus le cou d’Orianne, aujourd’hui,  vient de lui. Au départ, elle lui avait volé pour le faire chier -humour de gamins !- mais Erik finit par abandonner l’idée de retrouver son vêtement et fit comme s’il lui avait offert. Victoire pour Ori !  L’adolescence arriva mais au lieu de commencer à réellement vivre (vous savez, les hormones tout ça),  les médecins décelèrent une maladie génétique au garçon. Ils ne lui donnaient que quelques années à vivre, cinq ans tout au plus. Déjà très proches, l’un de l’autre, cette période les fit devenir inséparables. Orianne finit par passer des journées entières au chevet de son ami, séchant les cours à la vu et su de tous, pour se rendre à l’hôpital. Erik finit donc par mourir et avec lui, toute la sociabilité dont pouvait faire preuve la jeune femme.
 
Cependant, au lieu de rester cloîtrer chez elle, sans rien faire. Orianne gardait en tête leur rêve à tous les deux : devenir écrivain ! Même si le meilleur avait toujours été Erik... Elle fit donc des études dans cette optique, sortant de son bled de Bretagne pour aller dans une plus grande ville, une meilleure école. Merci les bourses ! Malheureusement, ce fut le début de la fin pour elle. Oh, au départ tout allait bien, les cours et le logement. Sauf que... Un soir, alors qu’elle rentrait d’un cours qui s’était terminé plus tard, elle se fit agresser. Rien de sexuel ! Elle aurait presque voulut au vu de ce qu’on lui réservait.
 
Orianne fut enlever et séquestrer pendant plusieurs jours, trois exactement. On lui donnait à boire, un peu. Il y avait une autre fille, Sarah, dans le même pétrin qu’elle. Cette dernière lui expliqua qu’elle serait bientôt la prochaine et qu’ensuite ce serait à son tour. Qu’il faisait comme ça. Et en effet. Le soir même, sa camarade de fortune partie pour ne pas revenir. Trois jours plus tard, ce fut son tour. L’homme l’allongea sur un lit, l’attacha aux chevilles et poignets. Bien qu’elle pensait qu’il allait s’amuser avec elle, d’une façon que tout le monde imagine, il n’en fit rien. Il s’amusa plutôt à lui percer les poignets avec une perceuse pour ensuite la laisser ainsi. L’homme resta à ses côtés pendant les quelques heures qui ont servit à la tuer. Elle ne pourrait pas dire combien de temps exactement, il n’y avait aucune horloge et elle était trop préoccuper par ce sang qui s’échappait de ses poignets pour se poser des questions. Le noir finit par la submerger et l’emmener ailleurs. Rejoindre Erik peut-être ? Même si elle ne croyait pas en ce genre de conneries. La peur ? Surement.
 
Mais rien de ce qu’elle avait imaginé se produit. L’Enfer, le Paradis, le Néant... Sauf si l’un des trois se résumait en une pièce minuscule... Devant elle, une machine. C’était une blague ? Elle venait de passer des heures à souffrir le martyre pour qu’elle soit sauvée et qu’on l’a place ici ? Non... C’était plus étrange que ça. Et puis, c’était comme un film de déjà vu. L’excuse la plus probable était le fait qu’elle était en train de délirer, une toute dernière fois avant de mourir. Elle aurait préféré se voir avec Erik, en train de lire un livre, sous un grand arbre. ‘Tendez... Un livre ? Orianne s’approcha doucement de la machine, à vrai dire, quelques pas lui suffirent et son cœur manqua un battement. « Hybride ou Anormal ? » C’était sur maintenant : elle était en plein délire, parce qu’avouer que c’était la réalité... Ce serait... La jeune femme perdit le fil de ses pensées alors que ses yeux scrutaient les deux mots. Elle devait choisir, hein ? Avec un sourire de nostalgie, elle se souvient de la conversation qu’elle avait eu avec son ami, devait cette question. Son doigt se dirigea donc, presque naturellement, vers le « anormal ». C’était ce qu’ils auraient choisit... S’ils avaient été à la place des protagonistes de ce livre.


Je suis comme ça ; a prendre ou à laisser.  


Orianne ne contrôle pas du tout son pouvoir ! C’est pour cette raison qu’elle redoute autant de croiser le regard des gens. Elle souhaite évidement apprendre à l’utiliser et elle est prête à mettre la main à la patte. Bref. Pour le moment, elle peut immobiliser pendant une minute ou deux un individu qu’elle aura regardé dans les yeux. Mais si c’était aussi simple ! Eh non, son pouvoir peut se déclencher comme rester inactif. Ca dépend de l’état mental de la jeune femme, du niveau de son stress, de sa peur, de son excitation. Bref,  n’importe quelle émotion le déclenche. Mais par moment, c’est le grand vide. Elle pourra fixer quelqu’un pendant de longues minutes, que rien ne se passera. Du coup, si jamais vous avez du temps à perdre avec elle, Orianne vous en sera très reconnaissante !

Et derrière l'écran

Prénom/pseudo ; Kya, si vous voulez !
Âge ; *sort ses faux papiers* 22 ans !
T'aimes les patates ? *se demande si elle peut être salace...* On va simplement dire que oui !
Tu préfère le vert ou le bleu ? Vert !
Le code trop méga secret ; Moi aussi je veux des câlins ! (comment ça, c’est pas ça ? ><  Faut vraiment le mettre ? xD )
Champ autre qui sert pas à grand chose ô/ ;  J’étais tentée par votre PP Kenzo ! *-* Il a trop la classe ! (bon comme Jack en fait... ><)
Des remarques sur le forum ?  Non seulement une question : on peut soudoyer le staff ? :3 (oui, on sait jamais ça peut servir !)
C'est votre dernier mot ?Non ! Je suis une fille et tout le monde sait que les filles ça parlent beaucoup -trop- mais comme je suis gentille, on va finalement dire que oui ! (Vous en avez de la chance ! ) * se dit qu’elle va passer pour une folle...* Oui merci ! J’ai ma camisole avec moi ! ><  Faut que j’arrête d’écrire des fiches comme ça quand je suis de bonne humeur moi >< 


Dernière édition par Orianne Leblanc le Lun 14 Oct - 11:03, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 08/10/2013
Age : 23




je cherche pas les noises
MessageSujet: Re: Orianne Leblanc ..: Terminé :..    Dim 13 Oct - 15:21

je l'ai déjà dit sur la CB mais osef

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE ♥ Si tu as besoin d'aide n'hésite pas !

TROUVÉ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yggdrasill-treet.forumgratuit.org/

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 23




je cherche pas les noises
MessageSujet: Re: Orianne Leblanc ..: Terminé :..    Dim 13 Oct - 17:12

Bienvenue!! ^w^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 12/10/2013




je cherche pas les noises
MessageSujet: Re: Orianne Leblanc ..: Terminé :..    Dim 13 Oct - 18:15

KYAAAAAAAAARRR... ah non c'est vrai, hum hum, ORIIIIIIIIANNNNNNNNNNNE !!
Content de voir que tu nous rejoins (oui je sais c'est toi qui m'a donné l'adresse du forum). 

Hâte de RP avec toi ma grande !!!!

Mais kyarra va quand même me manquer.

<3.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 433
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 25




MessageSujet: Re: Orianne Leblanc ..: Terminé :..    Dim 13 Oct - 18:17

Heyoh! Bienvenue sur le forum ! J'espère que tu t'y plaira bien :D
Alors, pour ce qui est du début de ta fiche, tout me semble parfait pour le moment :) Le poste de journaliste est évidement disponible, tu seras toutefois dans le groupe des anormaux ! Juste un petit détail, noter plus précisément la date de mort de ton personnage (quoi, je chipote ? mais non ...)
Enfin voilà ! J'aime déjà ton personnage et j'ai hâte de lire ton histoire. Aussi, pour le prédéfini de Kenzo (ou même de Jack), il ne fallait vraiment pas hésiter, on les recherche activement ! :>

Voilà, j'ai fini! Bon courage pour la suite de ta fiche, si tu as des questions n'hésites pas ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anadran.forumgratuit.org

avatar

Messages : 433
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 25




MessageSujet: Re: Orianne Leblanc ..: Terminé :..    Lun 14 Oct - 16:56

Heyoh !
Bon alors, j'ai lu ton histoire et puis elle m'a vraiment plu, bien que sa mort soit vachement bizarre XD Étant donné que tout est en ordre, te voici validée!  Tu peux dès à présent..
www — Recenser ton avatar
www — Créer une relationship
www —  Demander un logement
www —  Cherche un poto pour rp
www —  Participer à l'intrigue !
Bon jeu parmi nous ! ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anadran.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Orianne Leblanc ..: Terminé :..    

Revenir en haut Aller en bas
 

Orianne Leblanc ..: Terminé :..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANADRAN :: 
Gestion des personnages
 :: Identification :: Fiches validées
-



les autres partenaires