Partagez | .
 

 FALLING ANGEL } yaz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar





MessageSujet: FALLING ANGEL } yaz   Mar 4 Juin - 21:40



AYA YAZ ISKA

NOM ϟ iska PRÉNOMS ϟ aya yaz SEXE ϟ féminin ÂGE ACTUEL ϟ dix neuf ans DATE DE NAISSANCE ϟ 01.03.1994 DATE DE MORT ϟ 04.06.2012 GROUPE ϟ hybride CROISEMENT ϟ cygne blanc aux ailes atrophiées MÉTIER ϟ voleuse de rue







© ajna
ft. Nell, DOGS: Bullet & Carnage
dirty hands on skinny arms
Yaz est maigre. Yaz a les os qui sortent de la peau Yaz est frêle frêle Yaz est une brindille une cassure fêlure qui semble tellement facile à briser. Yaz était anorexique, avant. Finalement, ça a du la suivre même ici. Yaz aime voir les os sortir de sa peau ; ça la rend « légère ». Elle vous le dit le sourire au lèvres et vous ne pouvez que constater les dégâts, parce que Yaz est allée déjà trop loin pour faire demi tour. Yaz, après tout, c'est un squelette qui tient encore debout par on ne sait quel miracle, dont la finesse s'est transformée en une chose horrible horrible annonciatrice mortelle mauvaise mauvaise mauvaise funeste. Il y a aussi ces ailes dans ton dos ; oh elles ont l'air douces douces sages mais c'est le signe du diable encore quelque chose qui ne va pas elles sont petites petites trop petites frappent l'air sans rien en tirer parfois elles saignent pour rien et ça te tire la peau Yaz ça fait mal mal mal. Mais qu'est-ce que tu ressemble à un ange, comme ça.
Il y a aussi ces cheveux blonds longs oh ça ne renforce que ton apparence innocente, avec cette frange folle qui rajoute un côté adorable adorable abordable ; ah Yaz la frêle et fragile, parfaitement en accord avec le reste, avec ces deux grands yeux bleus qui vous dévisagent qui ne comprennent pas qui ne saisissent jamais rien, et puis elle vous sourit de toutes ses dents en approchant une main de sa bouche, le rouge aux joues ; se sentant stupide de ne pas avoir compris.
Mais à la fin, on lui laisse l'image d'ange ; l'autre serait trop satirique. Trop réaliste pour cette utopiste.

princess diving on her own
Yaz. Yaz est compliquée. Et Yaz est simple ; horriblement simpliste jusqu'au bout des ongles -c'est sûrement ça qui fait sa complexité. Yaz n'est pas du genre à chercher des réponses ni même à trouver des questions, Yaz fera de toutes manières ce que l'on lui dira de la façon la plus naïve qui soit. Yaz Yaz n'est pas très forte psychologiquement on l'atteint vite vite peut-être trop vite mais pas en profondeur puisque Yaz Yaz Yaz n'a pas de « profondeur ». Yaz Yaz la candide Yaz elle n'est pas très intelligente et se laisse faire parce qu'elle se dit que de toutes manières elle ne comprendra pas ; Yaz ne connaît pas la rébellion ce n'est pas pour autant qu'elle n'est pas libre pas courageuse. Elle fait juste le choix de suivre encore encore le choix de ne pas rentrer en guerre d'être passive oh Yaz n'aime pas les tensions les conflits Yaz préfère la paix la tranquillité ; oh utopie.
Yaz s'efface devant les autres sourit pour sourire c'est un peu idiot un peu comme elle mais elle s'en fiche de ce que tu penses ; elle reste douce douce patiente à ton écoute à tes besoins. Yaz Yaz et son sens du sacrifice Yaz et ses manies un peu masochistes, Yaz Yaz Yaz et sa terrible envie de plaire de plaire et sa timidité effarante. Paradoxale petite Yaz. Parce que Yaz veut souffrir doit souffrir pour être belle pour être maigre encore plus maigre pour se délester de ces kilos qui l'« emprisonnent ». Alors Yaz accepte tout de toi, même les pires traitements, pour que tu l'apprécies que tu l'aimes que tu la regardes que tu l'admires que tu lui dises merci ou bien un mot gentil, oh Yaz.
Yaz n'est pas innocente ; il y a aussi de l'égoïsme, cette fierté sous-jacente, une envie dévorante, un mal-être présent et cette soif de plaire d'être acceptée. Ce désir brûlant sur lequel elle n'arrive même pas à mettre de mots.

say goodbye to angel dust, the only angel that you trust.


48 kilos.
Quarante huit.
Tu n'étais plus à 47. Horreur.
Tu te regardais dans ce miroir qui faisait la longueur de ta chambre rose. Assez pour que tu puisses t'observer, voir chaque bout « de trop » sous ta peau blanche blanche pure cadavérique. Squelettique. Repoussante. Mais toi, Yaz, tu trouvais ça beau beau, tellement belles ces vagues, ces creux ces montagnes formés par tes os, tes côtes qu'on pouvait attraper sous l'épiderme et ce poignet dont on pouvait faire une fois et demi le tour avec l'index. Yaz. Obsédée par son poids son apparence les magazines de mode et tous ces mannequins à la taille parfaite au mètre quatre vingt et à la structure fine. Sûres d'elles ; bien dans leur peau.
Toi, Yaz, tu ne l'étais pas. Il te fallait moins moins toujours moins ; avant tu acceptais un bout de pain en repas de midi, maintenant tu rechignais à manger ça le soir, poussé par la vague contrainte de parents trop peu présents. Tu te nourrissais en cachette de ces poudres amaigrissantes, de ces choses miracles qui devaient te faire gagner encore quelques centimètres pour atteindre ton si précieux mètre soixante dix-huit. C'était ton quotidien, fait de boissons énergiques mélangées à tout et n'importe quoi, juste assez pour te permettre de tenir encore sur les deux bâtons qui te servaient de jambes. Oh, Yaz. Regardes, regarde ces pommettes bien trop saillantes regarde le haut de ton buste semblable à une sculpture funeste regarde tes veines presque sortirent de tes avant-bras, Yaz Yaz emprisonnée dans sa vision des choses, si gentiment modelée par la société oh Yaz enfante naïve innocente au physique trop sec, éternelle insatisfaite. Et quand tu n'allais pas courir pour affiner encore tes jambes, tu lisais lisais regardais tes idoles dans des magazines de mode, t'évadais dans quelques romans où tu t'imaginais être l'héroïne la parfaite héroïne. Et puis tu te réveillais durement face à la réalité. T'étais pas parfaite, Yaz, t'étais même le contraire. Mais pas dans le sens que tu pensais.
Parce que Yaz, Yaz, Yaz, t'étais juste accro à ce reflet dans le miroir.

Et chaque jour c'était la même chose. Robe collants bijoux eyeliner sac bus cours. Tu faisais des études dans le cinéma, près si près de ces étoiles que tu admirais. Filmer, filmer, retranscrire des émotions sur ces bandes, faire comprendre les autres quand tu leur disais que tu allais encore à cette salle de sport au lieu de traîner avec eux dans les rues de la ville, passer des messages des messages tellement de messages. Et rêver. Trop, peut-être. Tu n'étais pas asociale, loin de là -à vrai dire, t'ôter ton portable aurait été pareil à t'assassiner- mais tu n'as jamais trop aimer sortir le soir. La journée, tu continuais ton éternelle recherche de la maigreur, mélangée aux cours aux livres et aux magazines. Ces si précieux magazines, déclencheurs de ton « problème », comme le disait sèchement tes parents. Qu'importe, tu vivais loin d'eux, tes études obligeant ; mais ça ne les avait pas empêchés d'aggraver ton obsession. C'était des petites remarques, des piques d'exaspération, une incompréhension totale et ce manque de temps de temps de présence ; oh Yaz, dire que tout ça aurait pu changer avec une présence à tes côtés, un soutien sur lequel s'accrocher encore encore toujours. C'était tes trop nombreux déménagements, encore liés à leurs métiers, qui t'en avaient empêché. Gamine trop bousculée trop admirative trop naïve aussi ; gamine qui s'est débrouillée comme une grande. Incomprise, aussi.

Et arriva ce qui devait arriver. C'était une simple chute dans les escaliers un moment d'égarement un sensation de vide dans ce ventre qui se mangeait lui-même un tournis un murmure peut-être une délivrance. Et puis il y a eu des craquements tes os sous-nourris qui cassent les uns après les autres transpercent tes organes ce foie trop fragile qui se bloque définitivement la malnutrition qui se traduit mortellement cette asthénie qui t'achève. Oh, il devait y avoir plein d'autres choses, d'autres faiblesses dans ton organisme. On pourrait considérer ta mort comme un suicide étalé sur la longue durée. Comme un masochisme envers ton propre corps pas assez bien pour toi. Comme une idiote.

Et tu pensais que c'était fini, tu n'as jamais voulu savoir ce qu'il y avait derrière la mort. Mais tu étais bien là, devant cette borne, et ça te rappelais horriblement quelque chose. Hybride ou mutant. Ca a l'air tellement irréel c'est idiot impensable oh Yaz tu ne te rappelle pas d'Alizée, la gentille Alizée qui se fait écraser ? Si. Bien sûr que si. Ça revient, doucement, dans ta tête dans ta mémoire. Il faut que tu fasses un choix. Tu n'as jamais aimé les choix ; c'était toujours trop dur de peser le pour et le contre -de toutes manières, généralement, ça t'étais égal, puisque ta seule lubie c'était ton corps. Ton corps.
« Hybride ». T'as appuyé spontanément. Peut-être que tu seras un gracile oiseau, un agile chat, une magnifique panthère.
Finalement, tu es devenue un cygne aux ailes brisées. A moins que tu ne l'étais déjà avant ?

you almost touch
the rainbow


broken wings by the real world
Yaz a des ailes. Des petite choses pleines de plumes comme apparues sur son dos ; oh ça a l'air contre nature anormal cette excroissance et cette peau qui se soulève qui vomit les os de l'atrophie c'est. repoussant, Yaz, c'est repoussant, autant que fascinant. Elles sont là, toujours, impossibles à faire disparaître ; parfois secouées par un soubresaut de nervosité, mais elles ne servent à rien. Rien. Tu as déjà essayé de voler avec sans succès, tout ce que tu as réussi à faire, c'est du mal. Mais tu continues encore encore dans l'espoir d'y arriver enfin de planer au moins un peu que les moqueries sourdes cessent et que les autres t'admirent. Ah mais Yaz, ce n'est pas près d'arriver.


ANAME

T'AIMES LES PATATES ? ϟ J'PREFERE LES POTATOES WSH TU PRÉFÈRE LE VERT OU LE BLEU ? ϟ .... le rouge D8 Sinon, à choisir entre les deux, turquoise ? /pan LE CODE TROP MÉGA SECRET ϟ Les girafes sont bleues ! (du coup le bleu ça doit être mieux que le vert o: ) CHAMP AUTRE QUI SERT PAS À GRAND CHOSE Ô/ ϟ MAIS SAYTROWKEWL ÇA C'EST VOTRE DERNIER MOT ? ϟ meow. ♥


Dernière édition par A. Yaz Iska le Ven 7 Juin - 17:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar





MessageSujet: Re: FALLING ANGEL } yaz   Mer 5 Juin - 22:46

    Bienvenue sur le forum ô A.
    Ton personnage est awesome, genre trop cool, je veux un lien de foufoufou.


Dernière édition par Elliott M. Williams le Ven 7 Juin - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 23




je cherche pas les noises
MessageSujet: Re: FALLING ANGEL } yaz   Mer 5 Juin - 23:55

Coucou toi! :3
J'adore ton personnage! Elle m'a un petit peu émue je dois l'avouer, teheh. >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar





MessageSujet: Re: FALLING ANGEL } yaz   Jeu 6 Juin - 2:28

Je n'ai fais que survoler ta fiche, mais ton personnage est très intéressante, et j'aime beaucoup ton écriture. J'espère qu'on aura l'occasion de rp tout les deux!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar





MessageSujet: Re: FALLING ANGEL } yaz   Jeu 6 Juin - 15:39

Vous êtes tous chou à votre manière aha ♥ Merci en tout cas o/
+ j'ai terminé ma fiche ! (:
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 433
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 25




MessageSujet: Re: FALLING ANGEL } yaz   Ven 7 Juin - 15:52

Salut salut, re-bienvenue !
Alors, pour ton caractère, ton physique, ton pouvoir c'est farpait. Par contre pour l'histoire, j'ai un petit (bon gros ok) truc qui me démange. En fait, tu parles d'elle, ce qu'elle pense mais ... Tu ne parles pas vraiment de son histoire (à part la fin xD). Tu la décris, tu décris ce qu'elle pense, mais au final, on ne sait pas ce qu'elle a vécu, qui elle fréquentait, par exemple. Tu ne parles ni de sa famille, ni de ce qu'elle vivais à part ... manger des poudres "miracles" xD
Voilà voilà, donc je pense que tu pourrai nous parler un peu plus de son passé. :B
Bon courage, si tu as des questions tu sais où me trouver ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anadran.forumgratuit.org
Invité

avatar





MessageSujet: Re: FALLING ANGEL } yaz   Ven 7 Juin - 17:10

Je ne l'ai pas décris puisque c'est un quotidien, comme le tien et le mien, et donc plus futile qu'autre chose de raconter autre que ce qui change, aha. Yaz n'a pas d'histoire, en fait, si ce n'est son anorexie, son obsession, donc son "histoire" passe par ses pensées (et y revient toujours) ; mais il est vrai que même s'il y a des éléments de son tous-les-jours, je ne me suis pas étalée plus que ça, pardon ! Donc modifié, monsieur W ♥

Voilà le passage rajouté, pour t'éviter de tout relire :B
Spoiler:
 
En espérant que ça suffise o/
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 433
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 25




MessageSujet: Re: FALLING ANGEL } yaz   Ven 7 Juin - 17:20

Héhé, t'es gentille ♥
Enfin, là ça me va, c'est parfait ! Je te valide donc huhu ♥ Tu peux dès maintenant ...

www — Recenser ton avatar
www — Créer une relationship
www —  Demander un logement
www —  Cherche un poto pour rp

Bon jeu sur le forum et amuses toi bien !

TROUVÉ ! 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anadran.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: FALLING ANGEL } yaz   

Revenir en haut Aller en bas
 

FALLING ANGEL } yaz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La mythologie de Falling Angels
» The Falling Angel
» Blaue Angel
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANADRAN :: Fiches oubliées/archivées-



les autres partenaires